le 27 août 2019

Associant électrolyse de l’eau et énergie solaire, des chimistes de l'équipe MIM et de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes, ont développé de nouvelles électrodes plus robustes et plus « propres » pour produire du dihydrogène vert. Cette étude menée dans le carde de l'ANR CHALCO-CAT a fait la couverture de la revue Journal of the American Chemical Society.

Pour en savoir plus:
"Molecular and Material Engineering of Photocathodes Derivatized with Polyoxometalate-Supported {Mo3S4} HER Catalysts"
J. Tourneur, B. Fabre, G. Loget, A. Vacher, C. Mériadec, S. Ababou-Girard, F. Gouttefangeas, L. Joanny, E. Cadot, M. Haouas, N. Leclerc-Laronze, C. Falaise, E. Guillon; J. Am. Chem. Soc., 2019, 141, 30, 11954

Voir l'article paru dans les actualités du CNRS