Aller au contenu

| | |

Vous êtes ici : ILVFRRechercheÉlectrochimie et Physicochimie aux Interfaces (EPI)Interfaces et méthodologies

Interfaces et méthodologies

En construction

Electrochimie

EC

Afin d’identifier les mécanismes aux interfaces Semiconducteur/Électrolyte et Métal/ Électrolyte, le groupe a recours aux techniques électrochimiques avancées telles que la (photo)voltampérométrie, l’impédance électrochimique (fréquence fixe et multifréquence), la microbalance à quartz ainsi que l’électro(photo)luminescence.

Publications récentes

En construction

Operando XPS

en construction

Publications récentes

en construction

Multi échelles

multi echelle
L'équipe s’appuie sur son parc instrumental pour développer des méthodologies de caractérisation multi-techniques de l'échelle macroscopique à nanométrique, les propriétés physico-chimiques des matériaux, structures et dispositifs élaborés au sein de l’équipe, du laboratoire et provenant de ses nombreuses collaborations académiques et industrielles. La complémentarité des informations obtenues permet de répondre de façon précise aux différentes problématiques fondamentales ou appliquées  rencontrées.

Publications récentes

Interfaces enterrées

Stack
La chimie des interfaces joue un rôle fondamental sur les propriétés des dispositifs (rendement, stabilité, défaillance …). Un des défis réside dans l’accès aux interfaces enfouies sans modification de l’information initiale. L’équipe  emploie différentes stratégies, excitatrices de différentes énergies (HAXPES, Synchrotrons), abrasion ionique séquentielle et analyse angulaire pour les analyses par photoémission, accès direct en section transverse pour l'analyse localisée par Auger ou par microscopie. Une méthodologie innovante couplant GD-OES et XPS est également employée dans le cas des interfaces profondément enterrées (partenariat IPVF).   

Fiabilité et traitement des données

Le groupe EPI est également impliqué dans le développement de nouvelles méthodologies de traitement de données, aussi bien à travers son action dans le groupe de travail “Méthodologie et fiabilité des données” de la fédération de recherche FR SPE que par ses travaux réalisés sur la décomposition des transitions X-AES.

Publications récentes